Benchmarks : Samsung n’est pas seul à tricher !

Vouloir clouer au pilori Samsung semble une pratique très à la mode, pourtant le géant sud-coréen n’est pas seul à tricher, d’autres fabricants abusent également de subterfuges pour améliorer leurs benchmarks.

Tout le monde pointe du doigt Samsung qui aurait délibérément cherché à fausser les outils de mesure de performance en sa faveur, pourtant AnandTech affirme qu’ASUS, HTC ou encore LG appliquent le même genre de subterfuges.

L’affaire de la triche aux benchmarks a éclaté lors des tests du Galaxy Note 3. Souhaitant aller plus loin dans cette démarche, AnandTech s’est attaqué aux autres produits du marché pour découvrir que plusieurs autres fabricants sous Android agissent de la même façon. C’est ainsi qu’ASUS, HTC, LG et Samsung font « tout » pour apparaitre au sommet des classements, ce dont ne se préoccupent pas Motorola, Google et NVIDIA.

S’agissant souvent de triche par détection, les éditeurs de logiciels tentent de réagir en adaptant en conséquence leur application pour mieux se camoufler, c’est ce qu’annoncent par exemple Rightware pour Basemark X Suite et AnTuTu Labs pour AnTuTu Benchmark X.

Pourtant, au final, nous devons nous poser la question de savoir quelle est l’utilité de ces benchmarks ? Car en y réfléchissant bien, seul l’avis de l’utilisateur compte, son confort d’utilisation. Alors, pourquoi en faire une montagne ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentChrome pour iOS 7 : attention aux indiscrétions !
Article suivantiOS 7 : Microsoft adapte Skype
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here