Bien et moins bien dans le baromètre 4G Monitor de novembre

ZDNet.fr vient de publier son baromètre comparatif 4G Monitor de novembre des quatre opérateurs français. Le verdict est qu’il y a du bien et du moins bien.

Sur la base de l’application 4Gmark pour Android, iOS et Windows Phone, ZDNet.fr collecte des informations sur les quatre opérateurs français dans le but de tirer un baromètre mensuel présentant un verdict aussi proche que possible de la réalité.

C’est ainsi que 64 917 tests ont été effectué au mois de novembre, preuve que les résultats du baromètre seront suffisamment représentatifs.

C’est ainsi que le baromètre 4G Monitor de novembre permet de découvrir le net progrès de SFR en termes de nombre de tests 4G réalisés vus qu’ils passent de 44% à 55%. Cette forte croissance s’explique par l’application de l’accord d’itinérance entre SFR et Bouygues Telecom conclut dans le cadre de la mutualisation de leurs réseaux.

Score 2G/3G/4G : Bond de SFR mais BouyguesTel et Orange largement devant
Score 2G/3G/4G : Bond de SFR mais BouyguesTel et Orange largement devant

En termes de 2G/3G/4G, Free et SFR progressent notablement, tant en débits et qu’en scores, via l’amélioration de leur part de tests en 4G et une amélioration de leurs résultats en qualité de service. Parallèlement, Bouygues Telecom est en chute de 6%.

En 2G/3G, les 3 opérateurs historiques se tiennent dans un mouchoir de poche tout en restant relativement stables. Pour ce mois de novembre, Free enregistre par contre un net recul de 20% sur ses débits, un retrait qui s’explique certainement par le fait que la 3G devient de plus en plus représentatives des zones non couvertes en 4G, donc tributaire des débits bridés de l’itinérance.

En termes de QoS, Free reste problématique sur YouTube, mais semble avoir comblé son retard sur la navigation web.

En 4G, revirement de situation vu que les 3 opérateurs historiques sont tous en baisse alors que Free progresse légèrement. Ces fluctuations ne perturbent pas la hiérarchie établie, hormis le fait que l’écart entre Free et Orange est désormais plus marqué.

Au niveau du QoS 4G, on constate par exemple que les débits supérieurs à 60Mbps chez SFR sont pratiquement inexistants, alors qu’ils dépassent les 16% chez Free et Bouygues. Malgré ses meilleurs débits, le QoS de Bouygues ne présente pas d’avantage notable sur ses concurrents.

En attendant le baromètre de décembre, il est donc bon de constater que le baromètre de novembre nous a réservé du bien et du moins bien.

2G/3G : Lourde chute pour Free. Orange, SFR et BouyguesTel dans un mouchoir de poche
2G/3G : Lourde chute pour Free. Orange, SFR et BouyguesTel dans un mouchoir de poche
QoS 2G/3G : légère amélioration chez Free
QoS 2G/3G : légère amélioration chez Free
4G : Tous en baisse sauf Free qui creuse l'écart avec Orange
4G : Tous en baisse sauf Free qui creuse l’écart avec Orange
QoS 4G : plus de débits ne veut pas dire plus de qualité
QoS 4G : plus de débits ne veut pas dire plus de qualité

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackphone mise sur l’ultra sécurité aussi pour son App Store
Article suivantLes téléphones mobiles ne seraient pas si nuisibles que cela pour la santé

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here