Bill Gates n’hésite pas à boire de l’eau obtenue à partir de matières fécales

C’est détendu et souriant que l’on peut découvrir Bill Gates en train de boire une rasade d’eau obtenue à partir de matières fécales.

C’est sur son blog, ce lundi, que le milliardaire et philanthrope Bill Gates raconte comment il a testé une machine capable de « transformer le caca en eau potable ». Dans une vidéo, il explique comment fonctionne l’Omni Processor, l’engin capable de cette prouesse, et fait la démonstration que l’eau est buvable en avalant lui-même une rasade de l’eau obtenue à partir de matières fécales.

Mis au point par la société Janicki Bioenergy, l’Omni Processor est une machine qui chauffe les boues d’épuration pour générer de la vapeur. Celle-ci est filtrée jusqu’à devenir de l’eau parfaitement potable. Le reste des boues, séché, sert ensuite de combustible à la machine pour produire l’électricité nécessaire à son fonctionnement, même plus.

Alors qu’un grand nombre de personnes dans le monde ne disposent pas de systèmes de traitement des eaux usées, cette innovation pourrait être une réponse appropriée.

Dans son billet, Bill Gates écrit : « Cela pourrait prendre plusieurs années avant que le procédé soit utilisé à grande échelle. Mais je suis impressionné par cette ingénierie. C’est l’illustration ultime de cette vieille maxime : les ordures d’un homme font le trésor d’un autre ».

L’Omni Processor n’en est encore qu’au stade du prototype.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCES 2015 : Vigilant dévoile une seringue connectée à l’intention des diabétiques
Article suivantCES 2015 : Nous savons enfin ce qui succédera aux smartphones

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here