Bill Gates sponsorise le préservatif du futur

Une équipe de chercheurs australiens travaille sur le préservatif du futur, un condom sponsorisé par Bill Gates qui apporte protection, confort et satisfaction des deux partenaires.

C’est en 2013 que la fondation Bill et Melinda Gates avait lancé un appel à projets pour développer le préservatif du futur. Pour poursuivre ses recherches, c’est une équipe de chercheurs australiens de l’Université de Wollongog, qui va recevoir un chèque de 100 000 dollars.

Ce préservatif du futur est composé à 95% d’hydrogel biodégradable, une matière à la fois fine, souple et ultrarésistante, déjà utilisée en médecine pour créer des vaisseaux sanguins artificiels ou des implants.

Pour éviter le manque de lubrification reproché aux condoms habituels, cette « seconde peau » intelligente sera capable de s’autolubrifier.

« Nous réalisons des tests pour observer les réactions du cerveau et savoir s’il trouve ça vraiment mieux que le latex. Car plus vous rendez les préservatifs agréables, plus les gens auront envie de les utiliser », précise Robert Gorkjin, expert à la tête du projet.

Pour accroitre le plaisir des deux partenaires, ce préservatif sera aussi capable de délivrer de petites doses de Viagra pour stimuler celui qui le porte.

Ce préservatif du futur n’est pas encore pour tout de suite. Il en est encore qu’à la phase de test. Aucune date de commercialisation n’a pour le moment été communiquée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMicrosoft : Patch Tuesday chargé pour le mois d’avril
Article suivantPluton : premières images couleur prises par New Horizons

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here