BlackBerry : grand coup de balai dans les sphères dirigeantes

En pleine mutation, BlackBerry donne un grand coup de balai dans sa direction, mais aussi dans son conseil d’administration.

Quel est l’avenir de BlackBerry ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais la firme canadienne semble bel et bien décidée à vouloir se donner une chance de rebondir dans un avenir proche. Pour se faire, un grand coup de balai dans les sphères dirigeantes de l’entreprise va être donné.

Au niveau de la direction, Kristian Tear, directeur des opérations, et Frank Boulben, directeur marketing, quittent la société alors que Brian Bidulka, directeur financier, changera de fonction en devenant le conseiller spécial du chef de la direction alors que James Yersh le remplacera.

Si l’idée de cette réorganisation est en partie de faire le ménage des proches de Thorsten Heins, l’ancien PDG de BlackBerry, ses changements majeurs visent surtout à resserrer l’équipe de direction autour de son nouvel objectif : le marché professionnel.

Outre ce coup de balai, un autre coup de balai a aussi été donné dans le Conseil d’Administration avec les départs de Thorsten Heins, David Kerr et Roger Marti, mais aussi avec la nomination de Prem Watsa, fondateur et président de Fairfax, en tant qu’administrateur principal et président du Comité des Rémunérations, des Nominations et de la Gouvernance.

Tous ces changements auront certainement une influence sur la nouvelle stratégie de BlackBerry, mais est-ce que cela va suffire pour rebondir ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFrance Université Numérique : déjà 35 000 inscrits pour des cours qui ne débuteront qu’en janvier
Article suivantMicrosoft : de SkyDrive à NewDrive ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here