Blackberry Messenger arrive sur Windows Phone

Déjà disponible pour BlackBerry OS, Android et iOS, BlackBerry Messenger arrive sur Windows Phone, même s’il s’agit encore que d’une version bêta.

Visiblement toujours en disgrâce auprès du grand public et des entreprises avec ses appareils sous BlackBerry 10, le constructeur canadien compte sur ses services pour maintenir la barque à flot, à commencer par son service de messagerie BlackBerry Messenger (BBM).

Déjà disponible pour BlackBerry OS, Android et iOS, BBM continue sa conquête du marché multiplateforme en débarquant sur Windows Phone. Après une bêta fermée réservée à certains utilisateurs privilégiés, BBM pour Windows Phone est toujours en bêta, mais est désormais disponible au grand public.

Vu son statut de bêta, tout n’est pas encore finalisé, à commencer par des fonctionnalités qui sont encore très limitées, comme la possibilité d’aller sur les chats, mais pas de passer des appels gratuits via BBM Voice, ni d’accéder aux discussions de thèmes par BBM Channels. Ce n’est que dans une seconde étape que ses services doivent arriver, tout comme.

Hormis ces limitations, il est tout de même bon de souligner que BBM pour Windows Phone s’intègre parfaitement avec le système d’exploitation de Microsoft, notamment en exploitant très bien son interface utilisateur, telle une véritable application native.

En annonçant la disponibilité de cette version bêta, BlackBerry précise bien que BBM est utilisé par 85 millions de personnes, mais ne donne pas de date de sortie d’une version finale de BlackBerry Messenger pour Windows Phone.

Blackberry ouvre BBM aux Windows Phone
Blackberry ouvre BBM aux Windows Phone

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : l’Europe n’est pas unie
Article suivantiOS : peau neuve pour l’application Wikipédia

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here