BlackBerry Messenger : attention aux fausses applications

Si BlackBerry a annoncé une prochaine disponibilité de son service Messenger (BBM) sur iOS et Android, l’application n’est pas encore disponible. Pourtant, certains profitent du battage médiatique autour de BBM pour proposer des Applis non officielles.

Non, BlackBerry Messenger (BBM) n’est pas encore disponible sous iOS et Android même si la firme canadienne a annoncé sa disponibilité pour la fin de l’été, sans qu’aucune date précise ne soit pour le moment donné. Pourtant, dans le Google Play store, une application BBM est déjà disponible !

Cette Applis BBM n’est pas de BlackBerry, mais de BBM Droid. Il s’agit d’une application payante qui, selon sa description, ne sert qu’à éduquer les utilisateurs sur la manière de « correctement » installer l’App, ce qui exige le téléchargement d’une autre application. Au final, on ne sait pas ce que fait exactement cette Appli BBM, mais tout est suffisamment louche pour s’en tenir à distance.

Malgré ces sérieux doutes, il est pourtant certain que des utilisateurs ont acheté et téléchargé cette application, malgré tous les signaux d’alarme pourtant facilement identifiables. Dès lors, il n’y a pas grand-chose à ajouter pour affirmer que les utilisateurs sont très, trop crédibles, et qu’ils devraient réfléchir un tout petit peu plus avant d’installer n’importe quoi sur leurs terminaux.

A voit ce cas pourtant particulièrement explicite, il semble que les fausses applications ont encore de beaux jours devant elles !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS vs Android : si la critique est constructive, les insultes sont au contraire désolantes
Article suivantNexus 10 : pas de migration vers Android 4.3 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here