BlackBerry : Messenger se prépare pour Android Wear

L’application BlackBerry Messenger (BBM) n’est pas encore finalisée pour Android Wear, ce qui ne devrait plus trop tarder.

Très longtemps cantonné à BlackBerry OS, l’application de messagerie BlackBerry Messenger (BBM) a gagné en visibilité depuis qu’elle est disponible sur une large palette de plateformes. C’est ainsi que l’appli est désormais disponible sur iOS et sur Android. Une version a par ailleurs été lancée pour Windows Phone.

À cela, BlackBerry compte également porter son application sur les objets connectés, à commencer par les smartwatchs. C’est ainsi que John Chen, le CEO de BlackBerry, a profité du cadre du CES 2015 pour annoncer que BBM sera lancé « dans les prochaines semaines » sur Android Wear.

Alors que des poids lourds de la messagerie, par exemple WhatsApp, se sont déjà positionnés sur le créneau des smartwatch, BlackBerry ne compte donc surtout pas laisser le champ libre aux solutions concurrentes.

La démonstration faite à Las Vegas permet de constater que plusieurs fonctionnalités sont d’ores et déjà opérationnelles, notamment les alertes liées aux communications entrantes, la gestion des invitations, ainsi que la possibilité de visualiser tout ou partie des messages… et surtout la possibilité d’y répondre vocalement en utilisant Google Now.

Il est à souligner que John Chen prédit que l’exploitation de BBM pourrait générer 100 millions de dollars sur l’exercice fiscal à venir alors que Messenger comptait 90 millions d’utilisateurs au dernier pointage de septembre 2014.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLovejoy : une comète visible à l’œil nu
Article suivantMobilité : iOS gagne du terrain grâce à l’iPhone 6

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here