BlackBerry Passport : de l’innovation dans le design !

En proposant le BlackBerry Passport équipé d’un écran carré de 4,5 pouces, BlackBerry veut briser la norme des écrans rectangulaires. Est-ce que les utilisateurs vont suivre ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que BlackBerry rompt avec le traditionalisme en proposant son Passport, un smartphone au design surprenant. Alors que tous les appareils actuels sont équipés d’écran rectangulaire, le Passeport innove en embarquant un écran carré !

Comparativement, avec son écran full HD carré de 4,5 pouces, le BlackBerry Passport dispose de la même surface de visualisation qu’un BlackBerry Z30 équipé d’un écran de 5 pouces.

Si cette forme carrée a de quoi choquer de prime abord, elle offre surtout une meilleure expérience de visionnement en raison de sa largeur plus conséquente. En effet, alors que la norme est de 66 caractères par ligne pour les livres électroniques, un écran traditionnel permet d’en afficher environ 40 alors que le Passport en affiche 60. Par ce simple fait, cet écran est l’idéal pour lire des livres électroniques, visualiser des documents ou encore naviguer sur le Web.

Tout aussi intéressant, le ratio 1:1 offre également la possibilité de ne plus se soucier du mode portrait et du mode paysage.

Conçu pour répondre aux besoins des professionnels que sont les architectes, les médecins, les écrivains ou encore les comptables, il y a fort à parier que BlackBerry va faire parler de lui avec son Passport qui s’avère être un outil adapté à de nombreux métiers.

Pour finir, en tant que juge arbitre, il faudra encore savoir si ce BlackBerry Passport va séduire la clientèle avec son écran carré et son clavier sensible.

blackberry-passport-photo-2

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSFR exagère sa couverture 4G
Article suivantiPhone 5 : Apple liquide ses stocks sur eBay

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here