BlackBerry : rachat des technologies de communication d’urgence d’AtHoc

En rachetant AtHoc, BlackBerry va pouvoir enrichir ses propres services avec les technologies de communication d’urgence de la start-up californienne.

C’est en 2005 que Guy Miasnik, l’actuel président et CEO, lance AtHoc, une start-up spécialisée dans la communication d’urgence.

En dix ans d’existence, AtHoc a su imposé ses solutions surtout aux États-Unis. Les départements de la Défense, de la Santé, de la Sécurité intérieure et des Anciens combattants font partie des clients de l’entreprise californienne, mais aussi la Croix-Rouge, la marine américaine, et des sociétés privées telles que Microsoft.

La plate-forme de communication d’AtHoc se destine aux situations de crise. Elle s’appuie sur un système de messagerie d’alerte et de partage d’informations critiques.

Exploitable sur site, en cloud public ou en configuration hybride, l’offre se compose de quatre modules. « Alert » gère l’envoi et la réception de notifications sur des équipements et services nativement connectés aux réseaux IP, mais aussi des dispositifs plus conventionnels tels que des haut-parleurs, sirènes, radios, détecteurs de fumée… « Collect » permet au personnel sur le terrain de faire remonter des informations dans le but de signaler des situations d’urgence. « Account » permet aux superviseurs de s’assurer de la disponibilité des équipes. Finalement, « Connect » permet la collaboration avec d’autres entités.

La plateforme d’AtHoc peut notamment servir à la prévention d’événement météorologique, à signaler une évacuation en cas de tremblement de terre/tsunami, ou encore comme plan de continuité en cas de panne d’un système critique.

Il est prévu que le rachat d’AtHoc soit finalisé durant le troisième trimestre de l’exercice fiscal 2016 de BlackBerry, c’est-à-dire au plus tard au mois de novembre.

À terme, les solutions d’AtHoc devraient être intégrées au service de messagerie BBM de BlackBerry pour les communications et le partage de fichiers.

Au sujet de cette acquisition, John Chen, le CEO de BlackBerry, a déclaré qu’il s’agit d’« une extension logique » de sa stratégie.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony : un partenariat avec ZMP pour proposer des drones
Article suivantTF1 se sépare d’Eurosport tout en récupérant TV Breizh, Histoire, Ushuaïa

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here