BlackBerry : une reprise par un ténor de la technologie ?

Si on sait qu’une offre de rachat de BlackBerry a été formulée par le fonds d’investissement canadien Fairfax Financial, le fabricant canadien serait également en train de chercher une autre solution auprès des ténors de la technologie.

Quel serait le point commun entre Cisco, Google, Intel, LG, Samsung, SAP et certainement d’autres poids lourds de l’électronique grand public ? Certes la technologie, mais aussi le fait que ces grands noms auraient tous été approchés par la direction de BlackBerry.

Selon une information dévoilée par l’agence Reuters, BlackBerry ne se contenterait pas forcément de l’offre de rachat émise par le fonds d’investissement canadien Fairfax Financial, mais chercherait d’autres options auprès des grands noms du marché pour un rachat complet ou partiel.

En effet, même si un accord de principe a été conclu avec le fond l’investissement, BlackBerry dispose de six semaines pour trouver une alternative. C’est dans ce sens que toutes ces grandes firmes ont été approchées, pour connaitre leur éventuel intérêt.

Il faut préciser que l’offre de Fairfax Financial s’élève à 4,7 milliards de dollars, mais aussi que la seule valeur du portefeuille des brevets détenus par BlackBerry est évaluée entre 2 et 3 milliards de dollars, que ses services sont estimés entre 3 et 4,5 milliards de dollars, alors que ses avoirs se montent à 3,1 milliards de dollars. Le groupe canadien compte simplement ne pas se brader.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAndroid : près de 50% du parc est sous Jelly Bean
Article suivantJailbreak iOS 7 : déjà une version pour iPhone 4 ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here