Blackshades : son co-créateur plaide non coupable

Alors que Blackshades est un logiciel malveillant permettant la prise de contrôle à distance d’un ordinateur, un de ses co-créateurs plaide non coupable devant la justice américaine.

Le 19 mai dernier, les autorités avaient annoncé l’arrestation d’une centaine de personnes en Europe et aux États-Unis dans le cadre d’une opération visant Blackshades, un logiciel malveillant permettant la prise de contrôle à distance d’un ordinateur.

Arrêté en Moldavie au mois de novembre, Alex Yücel, 24 ans, a depuis été extradé vers les États-Unis en tant que co-créateur de Blackshades. C’est ce jeudi qu’il a comparu devant un juge fédéral de Manhattan, à New York.

Alors qu’il est notamment inculpé de piratage informatique et d’accès frauduleux à un ordinateur au titre de co-créateur et de gérant de l’organisation, Alex Yücel a plaidé non coupable.

Selon Preet Bharara, le procureur de New York, ce sont plus de 500 000 ordinateurs qui auraient été infectés alors que Blackshades aurait été vendu à plus de 6000 personnes dans 100 pays, pour un montant estimé à 350 000 dollars.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLoon : lorsqu'un ballon Wi-Fi de Google a été pris pour un OVNI
Article suivantPlayStation Plus : Sony met au gout du jour son offre « Collection de jeux instantanée »
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here