BMW célèbre son titre en DTM par une M4 Champion Edition

Grâce au pilote Marco Wittmann, BWM a décroché le titre en DTM cette saison, un événement que le constructeur automobile va célébrer en proposant en série très limitée une M4 Champion Edition. BMW M4 Champion Edition : une série limitée pour fêter le titre en DTM !

C’est afin de célébrer dignement le titre en DTM décroché par son pilote Marco Wittmann que BMW a décidé de lancer une série limitée de 23 exemplaires d’une M4 baptisée pour l’occasion Champion Edition.

Avec ses bandes multicolores très flashy présentes à l’avant et sur le mini aileron arrière, une bande noire mate sur le capot et le coffre, des bandes latérales reprenant le logo Motorsport et le double haricot de calandre en orange, alors que les vitres arrière reprennent l’identifiant WIT, la M4 Champion Edition célèbre le champion Marco Wittmann.

Cette M4 Champion Edition reprend le six-cylindres en ligne 3.0 l biturbo présent sur la M4 de base pour la compétition DTM, un moteur qui délivre 431 chevaux. Grâce à la boîte DKG à double embrayage et sept rapports, le bolide peut avaler le 0-100 km/h en 4,1 secondes.

Cette série très limitée de 23 exemplaires hérite en série de freins carbone-céramique, des coques de rétroviseurs noires et sobres, une lame de bouclier avant en carbone et un diffuseur qui rend la bête encore plus sportive.

BMW n’annonce aucun prix pour cette M4 Champion Edition, elle sera certainement plus chère que les 81 900 euros de la M4 de base. Il est bon de préciser que les acheteurs d’une DTM Champion Edition pourront bénéficier d’un stage de pilotage sur le Nürburgring… en compagnie de Marco Wittmann en personne.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRetour vers le futur II : l’hoverboard existe réellement
Article suivantPorno vengeur : Facebook doit fournir des adresses IP

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here