BMW i8 : il faudra débourser près de 150 000 € pour ce coupé hybride

[Vidéo] Annoncé aux alentours de 128 000 €, le prix de départ de la BMW i8 en France vient d’être officialisé à 145 950 € !

Avec l’ouverture des commandes au début mai pour des livraisons en concessions prévues à partir du mois de juin, des précisions sur le coupé hybride rechargeable i8 de BMW viennent d’être publiées. Si le prix de ce coupé 2+2 était initialement annoncé aux alentours de 128 000 €, son prix de départ en France, hors bonus écologique, sera de 145 950 €.

On rappelle que cette BMW i8 combine un moteur à essence de 231 ch (170 kW) avec un moteur électrique de 131 ch (96 kW), ce qui permet d’offrir une puissance combinée de 362 ch (266 kW) permettant à ce coupé de passer de 0 à 100 km/h en seulement 4,4 secondes.

Du point de vue purement électrique, sa batterie lithium-ion de 5,2 kWh lui procure une autonomie de 35 kilomètres en mode 100 % électrique, mais aussi la possibilité de rouler jusqu’à 120 km/h.

Avec une consommation moyenne de 2,1 l/100 km, la BMW i8 bénéficie d’un bonus écologique de 4 000 €, ce qui ramène son prix à 141 950 €.

Au niveau des options proposées en France, seul le niveau de finition « Pure Impulse » sera proposé, une finition qui comprend notamment les feux laser. Hormis cela, trois choix de finitions intérieures sont proposés sans supplément, alors qu’une finition supérieure baptisée « Halo » est proposée à 1 250 € pour du cuir haut de gamme.

À cela il faut ajouter différents coloris. Mais pour se démarquer du traditionnel gris/noir classique, il faudra débourser 360 € supplémentaires pour les couleurs bleues ou argenté, ou même 1 800 € pour du blanc nacré.

BMW i8 : un tarif à partir de 145.950 € en France
BMW i8 : un tarif à partir de 145.950 € en France

BMW_i8-10_2894881c

BMW_i8-7_2894885c

BMW_i8-6_2894886c

BMW_i8-4_2894894c

 

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentMise à jour majeure pour Firefox 29, notamment une nouvelle interface
Article suivantG Watch : LG dévoile sa montre connectée
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here