Botnet : découverte d’un serveur contenant 2 millions de mots de passe

C’est en enquêtant sur un serveur utilisé par des cybercriminels que 2 millions de mots de passe volés ont été découverts.

Le site du Trustwave SpiderLabs rapporte que des experts en sécurité informatique ont eu la mauvaise surprise de découvrir 2 millions de mots de passe volés sur un serveur aux Pays-Bas, un serveur habituellement utilisé par des cybercriminels contrôlant l’immense réseau d’ordinateurs connu sous le nom de « Pony botnet ».

Avec des mots de passe d’adresses mails, de compte FTP, de réseaux sociaux, se sont quelques 90 000 sites qui sont concernés, dont plus de 326 000 comptes Facebook, 60 000 comptes Google, 59 000 comptes Yahoo! et 22 000 comptes Twitter. Il est à relever que les victimes proviennent du monde entier, mais principalement des Pays-Bas, de la Thaïlande, de l’Allemagne, de Singapour, de l’Indonésie et des États-Unis.

Profitant de l’occasion, les experts du Trustwave SpiderLabs ont profité d’analyser les habitudes des internautes en matière de mot de passe. C’est malheureusement sans surprise que les habituels « 123456 », « password », « admin » ou « 123 » ressortent encore trop souvent.

Les mots de passe utilisés ne sont bien souvent pas assez sûrs.
Les mots de passe utilisés ne sont bien souvent pas assez sûrs.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMarché du mobile : vers une alliance Tizen – Firefox OS ?
Article suivantCoupe du Monde 2014 : pourquoi ne pas suivre le tirage au sort en live sur… Twitter ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here