Bouygues Telecom : un avenir plutôt avec Free ?

Alors que l’on parle bien volontiers des vues d’Orange sur Bouygues Telecom, la logique serait plutôt que ce soit Free qui reprenne l’opérateur historique.

Depuis l’échec de sa tentative de reprise de SFR, l’avenir de Bouygues Telecom semble s’être passablement assombri. Si l’opérateur compte poursuivre sa route seule moyennant un drastique restructuration, il n’en demeure pas moins qu’un mariage est également envisagé.

À ce petit jeu, de nombreuses rumeurs font état qu’Orange aurait des vues sur Bouygues Telecom. Mais voilà, ce mariage est loin d’être évident, c’est en tout cas ce que relèvent les analystes de Société Générale. Selon eux, ce rapprochement serait « économiquement peu pertinent ».

Pour conclure que « l’acquisition potentielle de Bouygues Telecom par Orange n’a aucune logique industrielle », les analystes partent du principe que cette fusion ne sera pas acceptée par le régulateur des télécoms pour le simple fait qu’elle fournirait à la nouvelle entité plus de 60% des antennes 3G, 80% des antennes 4G, mais surtout 49% des abonnés mobiles pour 60% du chiffre d’affaires du secteur des services mobiles en France. Cette situation est indéfendable même certaines activités pourraient être cédées à Free dans un second temps.

Dès lors, ces mêmes analystes considéreraient comme « un mariage de raison » une union entre Free et Bouygues Telecom, un rapprochement qui poserait nettement moins de contraintes réglementaires, même si une redistribution des fréquences s’imposait tout de même.

De fait, les analystes y voient également un moyen pour Free de se sortir plus rapidement de son contrat d’itinérance avec Orange, accessoirement des centaines de millions d’euros qu’il coûte annuellement.

Si la logique économique semble donc parler, reste maintenant à savoir ce que le cœur va dire. En effet, pactiser avec l’ennemi n’est pas forcément évident !

Rachat de Bouygues Telecom par Orange : un manque de logique industrielle ?
Rachat de Bouygues Telecom par Orange : un manque de logique industrielle ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOffre fibre : Sosh contre-attaque contre Bouygues Telecom
Article suivantYouTube passe la vitesse supérieure

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here