Bouygues Telecom : ce ne sera pas Orange !

Alors que le rachat de Bouygues Telecom par Orange était l’un des scénarios les plus en vogue, notamment du côté des investisseurs, l’opérateur vient d’exclure toute participation dans une opération de consolidation du marché français des télécoms.

C’est pratiquement depuis l’échec de l’acquisition de SFR par Bouygues Telecom que l’on entend parler d’un intéressement d’Orange à vouloir reprendre les activités télécoms du groupe BTP. C’est donc avec une certaine surprise, surtout par rapport aux récentes déclarations des acteurs concernés, que l’on apprend qu’Orange se retire.

C’est via un communiqué qu’Orange a exclu, mercredi, toute participation dans une opération de consolidation du marché français des télécoms. « Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite » explique laconiquement l’opérateur.

Selon certaines sources proches du dossier, ce serait le montant exigé par Martin Bouygues, entre 7,5 et 8 milliards d’euros, qui aurait été la pierre d’achoppement à cette négociation.

Alors que la perspective d’un retour à trois opérateurs sur le marché du mobile français stimulait les investisseurs, cette nouvelle renvoie ce scénario aux calanques grecques, ce qui s’est bien évidemment traduit par un effet négatif sur l’ensemble des valeurs du secteur. C’est ainsi que, rapidement après l’annonce, l’action d’Orange perdait 2,03% à la Bourse, alors que Bouygues cédait 2,19% et Iliad 3,3%.

Cette déconvenue n’empêche pourtant las les analystes de considérer que l’avenir de Bouygues Telecom passera par un rachat, une consolidation qui est simplement plus pour tout de suite.

BOUYGUES : Orange renonce à racheter Bouygues Tel, la Bourse déçue
BOUYGUES : Orange renonce à racheter Bouygues Tel, la Bourse déçue

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentMusique en ligne : Google s’offre Songza
Article suivantAdobe autorise un téléchargement gratuit de Photoshop CS2, Illustrator CS2 et d’autres..

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here