Bouygues Telecom réclame 53 millions d’euros à Numericable-SFR pour manquement contractuel

Bouygues Telecom et Numericable-SFR risque de se retrouver face à face devant un tribunal au sujet d’un litige à propos d’un ancien contrat. L’opérateur réclame au moins 53 millions d’euros.

Le litige entre Bouygues Telecom et Numericable-SFR n’est pas récent, il remonte à plusieurs mois, mêmes années. Le cœur du problème est un contrat signé en mai 2009 par les deux opérateurs.

Le contrat en question permet à Bouygues Telecom d’utiliser sur le réseau fibre/câble très haut débit (THD) de Numericable (NC Numericable à l’époque), ce qui lui a permis de connecter 400 000 clients par le biais du service en marque blanche.

Dès 2013, le contrat en question a fait l’objet d’une réclamation, un litige qui n’a toujours pas trouvé son épilogue.

C’est ainsi que le 24 juillet dernier, un mois à peine après avoir refusé l’offre de rachat d’Altice pour 10 milliards d’euros, Bouygues Telecom a décidé d’attaquer son concurrent en justice en assignant Numericable-SFR en justice devant le tribunal de commerce de Paris dans le but de réclamer « au minimum » 53 millions d’euros de dédommagements.

Cette plainte survient alors que l’Autorité de la concurrence a validé, fin juillet, les conditions d’utilisation du réseau câblé de Numericable-SFR par ses concurrents.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAerosense : Sony dévoile un drone patrouilleur du ciel à décollage vertical
Article suivantOffice 2016 : le 22 septembre sur Windows

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here