Box SFR : comment obtenir les dernières améliorations ?

Alors que SFR a annoncé d’importantes nouveautés pour ses box, le problème ne se pose pas pour les nouveaux clients. Mais comment les anciens clients peuvent en profiter ?

Alors que la box actuelle de SFR embarque un disque dur de 250 Go, la nouvelle offre propose 500 Go. Cette différence de capacité est suffisamment substantielle pour qu’elle pousse certains utilisateurs à vouloir en profiter. Petit hic, il n’existe pas de procédure automatisée en ligne.

Pour changer son disque dur, la solution consiste simplement à en faire téléphoniquement la demande au service client (n° 1023). Deux solutions de livraison vous sont alors proposées, par relais Chronopost ou par Colissimo. Dans les deux cas, il faudra retourner l’ancien disque dur.

Malheureusement, aucune procédure n’est prévue pour le transfert des contenus alors que ces disques exploitent une interface Serial ATA standard ! Qu’à cela ne tienne, il faut savoir que SFR facture 50 euros pour ne pas renvoyer l’ancien disque dur, ce qui peut être une bagatelle plutôt que de perdre tout son contenu.

Il faut encore signaler que SFR propose une box NB6v au lieu de la NB6, une nouvelle version capable de pleinement tirer parti d’une connexion fibre optique à 1 Gb/s. Là encore, pour les rares personnes dans cette situation, il faut passer par le service client pour demander l’échange.

Un procédant à cet échange, les bénéficiaires d’une connexion fibre optique à 1 Gb/s pourront passer à 950 Mb/s en réception au lieu d’environ 850 Mb/s. Un dépôt de garantie de 49 euros est par ailleurs exigé pour l’échange.

photo-sfr-neufbox-nb6

sfr-neufbox-evolution-decodeur-tv

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : est-ce que la NASA s’inspire de Star Trek ?
Article suivantCyberattaque : les données des 600 000 clients de Domino’s Pizza sont visées

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here