Boxe : l’application Periscope grand vainqueur du « combat du siècle »

Si le « combat du siècle » opposait Floyd Mayweather et Manny Pacquiao, c’est l’application Periscope qui a gagné par KO en coulisses.

Pour les amateurs du noble art, le « combat du siècle » s’est déroulé le weekend dernier entre Floyd Mayweather et Manny Pacquiao. Alors que l’américain l’a emporté sur le ring, c’est l’application Periscope qui a mis tout le monde KO sur la toile.

Pour assister à ce combat, les passionnés ont déboursé entre 1 500 et 7 500 dollars pour assister au match au MGM Grand de Las Vegas, ou encore 99 dollars pour les retransmissions en Pay Per View sur HBO. Le problème, c’est que de nombreux téléspectateurs ont été déçus par un flux TV qui a planté à plusieurs reprises durant la soirée. C’est pour cette raison que nombreux sont ceux qui se sont rabattus sur des solutions gratuites telles que Periscope ou Meerkat.

Dans ce combat de coulisses entre les applications de diffusions, c’est l’application Periscope, récemment rachetée par Twitter, qui a mis tout le monde d’accord,
Pour Christina Warren, journaliste pour Mashable, Periscope a su attirer de nombreux utilisateurs, non pas par de la Full HD, mais par un flux qui avait le mérite de fonctionner.

À part cela, cette rediffusion n’est pas sans poser quelques questions éthiques avant les futures diffusions d’évènements sportifs vus que Periscope, tout comme Meerkat, violait les droits de diffusion.

Alors que Dick Costolo, le PDG de Twitter, s’est félicité sans vergogne du succès rencontré par Periscope le soir du combat, HBO, principal diffuseur de la rencontre, ne devait certainement pas être du même avis.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentL’Apple Watch Sport ne coute que 83,70 dollars à produire
Article suivantDirect Citoyen : une appli afin de voter pour des personnalités politiques
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here