Deux bracelets et une montre connectés pour Fitbit

C’est ce lundi 27 octobre que Fitbit officialise deux nouveaux bracelets, les Charge et Charge HR, et une montre connectée, la Surge.

bracelets-montre-connectes-fitbit

C’est ce lundi 27 octobre que Fitbit a choisi pour officialiser trois nouveaux produits, deux bracelets et une montre connectée.
Le Charge et le Charge HR sont les deux bracelets qui viennent d’être présentés. Proposés respectivement à 129,95 et 149, 95 dollars ces deux modèles permettent de suivre son activité physique et son sommeil au quotidien (nombre de pas, distance parcourue, calories brûlées, etc.), fournissent des statistiques et proposent des exercices pour atteindre son objectif. Ils sont par ailleurs capables d’informer son porteur d’un appel sur son portable si celui-ci se trouve à proximité.

Le Charge HR se différencie en incluant en plus une mesure du rythme cardiaque du porteur 24h/24 et 7j/7, utile pour ceux qui veulent optimiser leur entraînement et calculer plus finement le nombre de calories brûlées.

Si la Charge est déjà disponible, il faudra attendre début 2015 pour la Charge HR.

La Surge, une montre connectée, est également un tracker d’activité. La grosse différence est qu’elle a la forme d’une montre et embarque un capteur GPS, très utile pour créer un parcours et suivre plusieurs activités sportives. Cette smartwatch est par ailleurs capable d’afficher les appels ainsi que les SMS reçus, mais aussi de contrôler la musique diffusée sur le smartphone appairé. La Surge sera disponible début 2015 au prix de 249,95 dollars.

Il est à préciser qu’aucune date de commercialisation en Europe n’a pour le moment été communiquée.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDetroit Electric dévoile sa nouvelle SP:01
Article suivantMazda : une première image du futur crossover CX-3

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here