Brevets : le ton monte entre Facebook et Yahoo!

La guerre judiciaire autour de leurs brevets respectifs s’envenime.

Vendredi, dans une réponse de 37 pages, Yahoo! accuse Facebook d’acheter de la propriété intellectuelle afin juste de pouvoir à son tour l’attaquer et contrer les poursuites pour usurpation de brevet le visant.

Selon Kevin Smith, un des avocats de Yahoo!, « Facebook agit en représailles à la bonne foi de Yahoo! pour violation de brevets. Facebook fait état d’usurpation de dix brevets à son tour, mais manque de justification de bonnes fois pour la plupart, voire la totalité de ses réclamations, particulièrement pour les brevets achetés à des tiers ».

Cette déclaration fait suite à l’annonce d’il y a quelques jours qui annonçait que Facebook allait verser 550 millions de dollars pour racheter des brevets mis en vente à l’origine par AOL, puis achetés et revendus par Microsoft.

Cette bataille des brevets entre Facebook et Yahoo! fait rage alors que Yahoo! avait déposé plainte en mars en affirmant que : « une large part de la technologie utilisée par Facebook reposait sur des brevets obtenus par Yahoo! pour ses innovations ».

Le porte-parole de Facebook souligne en réponse à ces accusations : « Nous sommes en désaccord avec ces affirmations et nous continuerons à nous défendre rigoureusement ».

Alors que Facebook prépare son entrée en bourse, cette affaire pourrait avoir des conséquences pas forcément dramatiques, mais en tout financières pour le réseau social.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLinkedIn : bientôt disponible sur Smartphone
Article suivantTéléphonie : Samsung détrône Nokia

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here