Brotli apportera plus de vitesse à Chrome, Firefox et Opera

C’est en septembre dernier que Google avait dévoilé Brotli, un nouvel algorithme de compression. Il arrive dans les versions bêta des navigateurs Chrome, Firefox et Opera dans le but de les accélérer.

Brotli est un terme qui désigne un petit pain en suisse allemand. C’est aussi le nom de l’algorithme dévoilé par Google en septembre dernier. Tout droit sorti de ses laboratoires, ce nouvel algorithme de compression apporte un gain d’efficacité de 26% par rapport aux solutions existantes, un gain d’efficacité qui se traduit par un gain de vitesse dans la transmission des données, un gain de performance qui pourrait être appréciable pour les services en ligne.

Justement, Google n’a pas tardé à mettre en application Brotli. Il est dès à présent supporté par le navigateur Chrome, pour le moment dans les versions 49 Dev et 50 Canary. Vu qu’Opera utilise le même moteur que Chrome, sa version bêta actuelle prend également en charge le nouvel algorithme.

Mais encore plus rapide que Google, c’est Mozilla qui a été le premier à intégrer Brotli à son navigateur. C’est en effet depuis décembre dernier que les versions 44 Beta, 45 Aurora, 46 Central de Firefox prennent déjà en charge l’algorithme.

Par contre, ça ne parle pas encore de Brotli chez Microsoft et Apple. Cela signifie que l’on ne sait pas encore si l’algorithme sera rapidement pris en charge par Microsoft Edge et Safari. Logiquement, ces navigateurs devraient s’aligner, mais on ne sait pas encore quand.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle a payé très cher pour être présent sur les iPhone et iPad
Article suivantUne tête sur un autre corps ? Greffe soi-disant réussie avec des singes

Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j’ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l’information et l’actualité. De fil en aiguille, j’ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l’amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m’intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l’univers, ce qui s’est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l’impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l’impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here