Budii : Rinspeed revisite complètement la BMW i3

Réputé pour ses créations d’allures surprenantes, Rinspeed a complètement revisité la BMW i3 pour la métamorphosé en une surprenante Budii.

Le carrossier suisse Frank M. Rinderknecht est réputé pour ses créations à l’allure surprenante. Il met un point d’honneur à offrir un nouveau modèle à chaque édition du Salon de Genève. L’édition 2015 n’échappera pas à la règle avec la Budii, une métamorphose de la BMX i3.

Alors que la BMW i3 est certainement un peu froide d’aspect, la Budii est tout le contraire, notamment en raison de l’immense bandeau lumineux à cristaux liquides qui barre son hayon, sans oublier ses flancs intégralement remodelés autour de passages de roues élargis, des bas de caisse proéminents, sans oublier son mat télescopique !

La métamorphose est tout aussi spectaculaire et totale dans l’habitacle. Vu que la Budii est autonome, la planche de bord a subi une grosse conversation, avec une touche de délire créatif en plus bien évidemment. On notera par exemple le volant coulissant, pouvant alternativement se tenir à droite ou à gauche de l’habitacle.

Pour se diriger, la Budii a droit à la vue par l’intermédiaire d’un long bras robotique. Les caméras et divers capteurs devraient permettre à la voiture d’apprendre de ses erreurs et d’améliorer sa conduite au fil des heures et des kilomètres. « La conduite autonome va sûrement concourir à sauver des vies et à diminuer le nombre d’accidents […], mais aucune technologie aussi perfectionnée soit elle ne saurait garantir le zéro-défaut. Les voyageurs ne feront pas une confiance aveugle à la voiture autonome, mais apprendront à connaître ses limitations naturelles. Voilà pourquoi la Budii est conçue pour agir et interagir tel un ami, pour guetter et apprendre les préférences de son propriétaire, pour s’adapter au comportement des autres usagers », dit Frank M. Rinderknecht pour explique que le nom Budii évoque en fait un buddy, un ami en anglais.

L’interface Homme- machine se concentre autour d’un vaste écran et d’une installation audio Harman-Kardon, associée à une solution d’accès mains libres sur montre et smartphone, de paiement du stationnement, de pilotage de la charge du véhicule à distance. Petit plus utile, la console centrale est conçue comme zone de charge par induction pour les smartphones.

L’habitacle en plastiques thermoformés est décoré de tissus Hornschuch et de simili cuir Strähle und Hess, le tout parsemé de touches Mansory. Le chauffage est piloté par smartphone.
La carrosserie repose sur des jantes Borbet 19 pouces et un amortissement pneumatique.

Côté motorisation, la fiche technique de la BMW i3, dans sa configuration de base, demeure.

Comme à l’accoutumée, Frank M. Rinderknecht a profité de nombreuses aides techniques. Le nom de tous les partenaires ayant contribués à la réalisation de Budii sont imprimés sur les bas de caisse peur lui donner u petit air de voiture sandwich.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAvensis : Toyota dévoile sa berline restylée
Article suivantRange Rover : une première image du nouveau regard de l’Evoque

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here