Build 2015 : Microsoft fait une démonstration de Windows Hello

Windows Hello devrait révolutionner la manière dont nous nous identifions. Microsoft en a fait la démonstration lors de la conférence Build 2015.

Cela faisait maintenant quelques jours que Microsoft a annoncé Windows Hello, le support de l’identification biométrique par Windows 10. Alors même que cette nouvelle technologie devrait révolutionner la manière dont nous nous identifions, on en a très peu parlé jusqu’à maintenant.

La conférence Build 2015 a été l’occasion de remettre Windows Hello sous le feu des projecteurs vu que Microsoft en a fait une courte démonstration.

Windows Hello est le nouveau système d’identification biométrique de Microsoft. Elle va permettre à un utilisateur de s’identifier sur sa machine en utilisant au choix le scanner d’empreinte numérique, le scanner rétinien ou la caméra RealSense capable d’identifier une personne en analysant uniquement les traits de son visage.

Bien plus qu’un simple outil d’identification, Windows Hello représente une nouvelle manière de sécuriser son PC, mais aussi de sécuriser chaque transaction réalisée sur internet. La principale originalité du système est que le système d’identification va être remplacé par un « Passport ».

Pour commencer, lors de la première utilisation de Windows Hello, l’utilisateur devra choisir un code PIN, qui ne sera stocké ni sur un serveur ni sur la machine de l’utilisateur. Ce code PIN représente la première méthode d’identification, celle qui va permettre de définir les autres mesures d’identification biométrique.

La démonstration fait valoir que l’identification se fait pratiquement sans latence, même lorsque l’utilisateur opte pour la méthode visuelle.

Plus impressionnant, Microsoft a fait en sorte que la technologie soit d’une fiabilité à toute épreuve. Utilisez une photo, un selfie affiché sur un écran de smartphone, ou une image en très haute résolution sur une tablette ne suffit pas à tromper la vigilance du système qui est capable de différencier une image et un écran tactile.

Dans la pratique, il faut aussi être conscient que toutes les possibilités d’authentification ne seront pas disponibles pour tout le monde dans un premier temps vu que la reconnaissance faciale nécessite une caméra RealSense ou un senseur IR approuvé par Microsoft, le scan de l’iris ne devrait pour sa part être disponible que sur des machines qui seront commercialisées prochainement.

En fait Windows Hello ne va pas révolutionner l’authentification à la sortie de Windows 10, mais au cours des prochaines années, lorsque les dispositifs de saisie compatible seront devenus pratiquement des standards pour toutes les machines.

En fait, alors que la sécurité des mots de passe est aujourd’hui un réel problème, Windows Hello pourrait précipiter la mort de ceux-ci.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBuild 2015 : le Microsoft Band s’ouvre aux applications tierces
Article suivantMercure : la mission de Messenger est terminée
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here