C.H.I.P : l’ordinateur à 9 dollars explose son objectif sur KickStarter

Les concepteurs du C.H.I.P, un nano ordinateur à 9 dollars, espéraient récolter 50 000 dollars sur KickStarter, ils en sont déjà à plus de 900 000 dollars !

Avec le Raspberry Pi, on connaissait déjà l’ordinateur à 20 dollars. Next Thing Co veut aller encore plus loin en proposant un nano ordinateur à moins de 10 dollars : le C.H.I.P à 9 dollars.

Pour ce prix véritablement cassé, le C.H.I.P embarque un SoC Allwinner A13 cadencé à 1 GHz, 512 Mo de RAM et un espace de stockage de 4 Go. Ce minuscule ordinateur de 6 cm sur 4 cm comprend aussi de la connectivité Wi-Fi, Bluetooth, USB et Micro USB (avec OTG), ainsi qu’une sortie vidéo composite. Par le biais d’un adaptateur en option, il est possible d’avoir une sortie VGA ou HDMI.

D’emblée, le C.H.I.P est prêt à travailler en embarquant Debian Linux, LibreOffice, Chromium, The Gimp, VLC et des dizaines d’autres logiciels à son OS.

Pour quelques dollars de plus, Next Thing Co propose de transformer le C.H.I.P en un terminal mobile, grâce à Pocket CHIP, un accessoire qui offre un écran tactile de 4,3 pouces couleur, une batterie et un clavier.

Afin de financer la production du C.H.I.P, Next Thing Co a lancé une campagne de financement le 6 juin dernier sur KickStarter. Alors que son objectif était de 50 000 dollars, le montant récolté est de plus de 900 000 dollars en seulement 6 jours, alors qu’il reste encore 25 jours.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGiphy : une extension pour rendre Gmail moins terne
Article suivantPanne de Free Mobile : 10 millions d’abonnés à satisfaire

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here