Call of Duty – Advanced Warfare : sortie ce mardi

Tous les fans de la franchise Call of Duty savent certainement déjà que c’est ce mardi que sort le nouvel opus : Call of Duty – Advanced Warfare.

C’est ce mardi que l’éditeur Activision va publier un nouvel opus de sa franchise Call of Duty, son jeu de tir à la première personne. Avec Call of Duty – Advanced Warfare, les studios Sledgehammer qui sont à l’origine du jeu s’adaptent aux nouvelles spécificités des consoles PlayStation 4 et Xbox One.

Comme l’explique Eric Hirshberg, le patron d’Activision, « Nous avons une approche du jeu vraiment différente […] Nous secouons la formule dans différentes directions ». Par exemple, les soldats sont désormais équipés de « combinaisons d’exosquelettes » qui leur donnent de super pouvoirs.

Dans ce nouvel opus, le méchant sera Jonathan Irons, un rôle incarné par l’acteur oscarisé Kevin Spacey, un mercenaire qui ambitionne de diriger le monde. L’intrigue se déroule en 2054, lorsqu’Atlas, une puissante firme paramilitaire privée dirigée par Jonathan Irons tente de renverser le gouvernement.

Ce nouvel épisode sera donc commercialisé à partir de ce mardi, au prix de 60 dollars pour PS4, Xbox One et Windows. Les joueurs qui ont déjà commandé le jeu sont sur le pied de guerre vu qu’ils font déjà la queue devant les boutiques, en Australie.

« Chaque année, le lancement de Call of Duty représente plus que le lancement d’un nouveau produit. Il s’agit d’un événement culturel qui réunit des millions de personnes à travers le monde », explique Tim Ellis, le responsable commercial d’Activision. Il faut dire que depuis sa première version, en 2003, le jeu s’est écoulé à plus de 100 millions d’unités.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPaiement mobile : Visa Europe lance HCE
Article suivant900 jeux d’arcade mis gratuitement mis à disposition

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here