Canicule : déjà 700 décès supplémentaires

Alors qu’une nouvelle vague de canicule s’est abattue sur la France, le ministère de la Santé annonce que la canicule du début juillet a causé 700 décès de plus que la moyenne.

Par rapport à une année sans canicule, le début du mois de juillet 2015 a enregistré 700 décès supplémentaires par rapport à la moyenne, soit 7%, c’est ce qu’a indiqué le ministère de la Santé.

Marisol Touraine, la ministre de la Santé, a précisé que « les urgences ont été fortement sollicitées » entre le 29 juin et le 5 juillet avec 3 580 consultations, c’est-à-dire trois fois plus qu’en période normale.

Alors que la canicule de 2003 avait causé 15 000 décès supplémentaires (+55%), la ministre précise que la surmortalité avait été « cette fois limitée ».

Cette annonce intervient alors qu’une nouvelle vague de canicule a touché la France, de fortes chaleurs qui vont particulièrement concerner le sud-est de l’Hexagone. Alors que les températures devraient être comprises entre 27 et 31°C, la bonne nouvelle est que cet épisode caniculaire ne devrait pas durer trop longtemps vu que des orages sont annoncés pour le weekend.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCitrix présente sa stratégie pour Windows 10
Article suivantGear A : Samsung se prépare à lancer une smartwatch ronde

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here