Canonical : c'est fini pour Ubuntu One

C’est désormais officiel, Canonical a officiellement annoncé la fermeture de son service Ubuntu One, son service cloud.

Alors que le marché du cloud est en pleine effervescence concurrentielle, Ubuntu One semble être la première victime de la guerre que se livrent tous les acteurs du secteur. Face à la pression sur les prix, mais aussi au fait que le service cloud d’Ubuntu ne proposait que 5 Go d’espace gratuit, Ubuntu One n’était pas, plus assez compétitif face aux solutions proposées par la concurrence.

Le week-end dernier, Canonical a donc annoncé la fermeture définitive d’Ubuntu One au 1er juin 2014. D’ici là, tous les clients d’Ubuntu One peuvent sans problème récupérer tous les contenus qu’ils ont stockés sur le service.

Comme les mauvaises nouvelles arrivent rarement seules, Canonical a également annoncé la fermeture de son service Ubuntu Music Store, son service d’achat de musique en ligne. Ce service sera aussi débranché le 1er juin, une autre victime de l’âpre concurrence qui règne sur le créneau de la musique en ligne.

Si Canonical est le premier à décider de fermer ses services, il est certain que la concurrence qui règne actuellement sur les services en ligne va encore nous réserver d’autres surprises du même genre dans les jours, semaines ou mois à venir.

Les services Cloud d'Ubuntu ferment leurs portes
Les services Cloud d’Ubuntu ferment leurs portes

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAmazon Dash : faire ses courses depuis son canapé, c’est désormais possible !
Article suivantiOS 7.1 : comment bloquer une faille de sécurité utile aux voleurs ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here