Canular téléphonique : un adolescent plaide coupable de swatting

C’est entre octobre 2014 et mai 2015 qu’un adolescent américain a fait du swatting. Finalement arrêté, il a plaidé coupable devant la justice.

Le swatting est un canular téléphonique anonyme visant à appeler les autorités pour faire croire au besoin d’une intervention d’urgence chez un particulier. Entre octobre 2014 et mai 2015, Zachary Lee Morgenstern a fait plusieurs faux appels au 911 pour signaler un certain nombre de soi-disant incidents dans la région de Marshall (Minnesota, États-Unis). Il a même menacé un policier et sa famille, et signalé son intention de faire exploser une bombe dans les locaux d’une école secondaire.

Le swatting est bien évidemment un crime.

Vous ne pouvez pas attraper un hacker

Après avoir harcelé pendant des mois les fonctionnaires et l’administration de Marshall, l’adolescent a laissé un message vocal sur le téléphone portable d’une personne d’un lycée. Dans son message, il dit qu’il « ne peut pas se faire attraper, que c’est « impossible », que « Vous ne pouvez pas attraper un hacker ».

Des agents fédéraux découvrent alors très vite que l’auteur utilise le compte Gmail anonymously.lulzsec@gmail.com et le compte Twitter @RIURichHomie. En recoupant les adresses IP, le FBI identifie une résidence à Cypress (Texas, États-Unis).

C’est ainsi que Zachary Lee Morgenstern a été identifié alors même qu’il se croyait introuvable !

Selon la loi fédérale, l’adolescent de 19 ans est passible d’une peine maximale de 10 ans de prison.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone : pas terrible en tant que plaquette de freins pour une Porsche !
Article suivantTélécoms : plus de 30% de fraude !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here