Cardboard : en plus de l’image virtuelle, Google va proposer du son spatial

La réalité virtuelle est sous le feu des projecteurs chez Google. Après l’annonce de la création d’une division dédiée, la firme annonce le « Spacial Audio » pour son casque de réalité virtuelle Cardboard.

Avec les annonces concernant l’Oculus Rift ou le PlayStation VR, l’actualité de la réalité virtuelle est très chargée ces derniers temps. Elle l’est d’autant plus que Google a aussi fait plusieurs annonces dans ce domaine.

Pour commencer, le géant de l’internet a récemment annoncé la création d’une division spécialement dédiée à la réalité virtuelle. A priori, elle ne devrait pas proposer de nouveaux produits dans ce domaine avant quelque temps. D’ici là, elle va améliorer les produits existants, à commencer par le casque Cardboard.

Normalement, lors de la prochaine conférence Google I/O, une nouvelle version devrait être présentée. Mais ce n’est pas tout. Sur sa page consacrée aux développeurs, l’entreprise annonce l’arrivée de la technologie « Spacial Audio ». En clair, le but est de proposer une immersion visuelle et sonore aux utilisateurs du Cardboard.

La technologie « Spacial Audio » procurerait un son à 360°. « Le Spacial Audio est un son qui semble avoir un emplacement dans l’espace qui entoure l’utilisateur », explique Google.

Cette annonce semble très prometteuse, mais malheureusement, l’Oculus Rift embarque aussi une technologie similaire. En fait, elle est tout de même très intéressante vu le prix du Cardboard. Une telle fonctionnalité redonnerait indéniablement du crédit au casque de réalité virtuelle en carton face aux produits concurrents, d’autant plus que ces produits sont nettement plus chers que le Cardboard. En fait, Google pourrait devenir très compétitif sur le marché de la réalité virtuelle en proposant une immersion visuelle et sonore de qualité à petit prix.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGrâce à un VPN, le blocage de la VoIP au Maroc peut être contourné
Article suivantChrome n’aura plus besoin d’extension pour utiliser ChromeCast

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here