Le carton de l'application qui dit « Yo »

L’application Yo ne peut pas être plus simpliste qu’elle ne l’est. Pourtant, elle rencontre un vif succès auprès des utilisateurs, mais aussi des investisseurs.

Ceux qui considèrent que la limite de 140 caractères d’un tweet n’est pas assez passent leur chemin sans lire la suite de cet article. En effet, les concepteurs de l’application Yo sont partis du constat inverse, que 140 caractères sont encore trop.

C’est ainsi qu’ils ont conçu Yo, une application qui sert uniquement à envoyer un message « Yo » à ses amis.

Même si cette application a été publiée le 1er avril dernier, elle totalise tout de même plus de 50 000 téléchargements pour plus de 4 millions de Yo échangés.

Si cette application gratuite pour iOS et Android semble séduire les utilisateurs, elle séduit tout autant les investisseurs vu que la société Life Before Us a déjà levé 1 million de dollars !

Aussi étrange que cela puisse paraitre, tout cela est vrai, de quoi dégoutter certains développeurs qui se cassent la tête avec leurs développements. Car en envoyer des « Yo » à des amis et lire à haute voix le message lorsqu’il arrive semble « terriblement complexe » à coder… ça pris que 8 heures !

L'application à 1 million de dollars qui dit "Yo"
L’application à 1 million de dollars qui dit « Yo »

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentYouTube ne tergiverse pas avec ses conditions tarifaires
Article suivantPremière bougie pour Pinterest en France

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here