Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift sera proposé avec le jeu « EVE : Valkyrie »

« EVE : Valkyrie » est un simulateur de combat subjectif dans l’espace. Le jeu sera gratuitement proposé avec le casque de réalité virtuelle Oculus Rift lors de son lancement.

Le jeu « EVE : Valkyrie » est intimement lié au casque de réalité virtuelle Oculus Rift. Ce simulateur de combat subjectif dans l’espace a été effet été souvent utilisé lors des conventions pour présenter les possibilités du casque. « Il restitue parfaitement la promesse de jeu immersif de tir en plongeant le joueur dans une aventure de science-fiction où il est le pilote d’un vaisseau spatial à la recherche de combat », explique Luckey Palmer, le fondateur d’Oculus.

Ce jeudi 10 décembre, on apprend que ce jeu sera proposé, gratuitement, en même temps que le casque Oculus Rift. Cela signifie que la paire jeu-casque devrait arriver fin janvier ou début février selon ce qui se dit actuellement.

Comme « EVE : Valkyrie » est aussi un MMO, il va permettre aux joueurs de jouer en réseau, contre d’autres joueurs. « Vous serez aux prises avec vos amis et ennemis dans des combats multijoueurs dans l’espace, l’ultime frisson VR. Nous sommes ravis de collaborer avec CCP pour apporter cette expérience à tous les propriétaires de Rift », a encore déclaré Luckey Palmer.

Il est encore bon de rappeler que le casque de réalité virtuelle Oculus Rift est attendu à un prix aux alentours de 400 euros. Il fonctionnera avec un ordinateur équipé de Windows 10. L’annonce qu’il sera proposé d’amblée avec un jeu va certainement accroitre son intérêt, cela évite de devoir chercher des contenus adaptés, encore rares pour le moment.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent1 seconde au lieu de 10 000 ans, c’est la puissance de calcul du nouvel ordinateur quantique de Google
Article suivantUne fuite révèle la prochaine arrivée des extensions pour Microsoft Edge

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here