Est-ce que Facebook a violé la loi ?

Afin de pouvoir déterminer si Facebook a violé la loi en menant son étude comportementale sur près de 700 000 utilisateurs de son réseau, les autorités britanniques envisagent l’ouverture d’une enquête.

En modifiant le contenu des informations reçues par les utilisateurs afin d’étudier l’impact sur leurs émotions, Facebook s’est attiré le couru de nombreuses personnes et organismes.

C’est ainsi que la BBC et The Financial Times annoncent que les autorités britanniques sont en train de se poser la question de savoir si le réseau social n’aurait pas violé la loi protégeant les données privées, ajoutant que l’Information Commissioner’s Office (ICO), l’équivalent de la CNIL, n’allait pas ouvrir une enquête à ce sujet.

Ce même doute n’existe pas pour l’Electronic Privacy Information Center (EPIC), cet organisme ayant déjà déposé une plainte contre Facebook auprès de la Federal Trade Commission (FTC).

Pour rappel, Facebook avait mené une étude psychologique sur 689 003 utilisateurs anglophones, une recherche qui visait à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait leu comportement.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité