Est-ce que le Galaxy Note 4 correspondra aux attentes ?

C’est ce mercredi 3 septembre que Samsung doit officialiser sa nouvelle phablette Galaxy Note 4. Est-ce que le nouvel appareil correspondra à nos attentes ?

C’est à l’occasion d’un Unpacked Event organisé par Samsung en marge du salon IFA 2014 de Berlin que le constructeur sud-coréen doit officiellement dévoiler sa nouvelle phablette Galaxy Note 4, un événement hautement attendu à quelques jours de la présentation de l’iPhone 6 par Apple.

À quelques heures de cette présentation, il est impossible de ne pas imaginer à ce qui est attendu sur le Galaxy Note 4. Une nouveauté pourrait être d’associer une empreinte digitale à une application, ce qui permettrait de facilement la lancer.

Pour les personnes atteintes d’un handicap visuel, le Galaxy Note 4 pourrait être équipé d’un étui ultrasonique capable de détecter les objets en face de la personne, mais aussi de fournir les informations correspondantes à l’utilisateur, notamment en cas de danger.

Incurvé sur un côté, l’écran de la nouvelle phablette devrait permettre de lire sur la tranche de l’appareil.

Plutôt que de reconnaitre un traditionnel code composé de chiffres le Galaxy Note 4 pourrait reconnaitre l’écriture du stylet S-Pen.
À l’instar de la mode actuelle qui associe la santé à la mobilité, le Galaxy Note 4 pourrait embarquer un cardiofréquencemètre et un détecteur d’UV.

En étant capable de tirer parti simultanément d’une connexion 3/4G et Wi-Fi, la phablette devrait permettre des téléchargements à très grands débits.

Avec 3 Go de mémoire vive, voire peut-être même 4 Go, la mémoire vive du Galaxy Note 4 sera largement suffisante pour de nombreuses applications.

Pour finir, les rumeurs parlent encore d’un prix de 600 euros pour une sortie fixée au 25 septembre prochain.

La grande question est maintenant de savoir qu’est-ce qui sera réellement au rendez-vous de la présentation de Samsung ?

Dix rumeurs sur le Samsung Galaxy Note 4
Dix rumeurs sur le Samsung Galaxy Note 4

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSony prévoit que son ILCE-QX1 puisse prendre des selfies
Article suivantDrones livreurs de colis : le scepticisme de la NASA

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here