Est-ce Microsoft veut sortir du marché des smartphones ?

Rentrée de plain-pied sur le marché des smartphones en rachetant la division mobile de Nokia, la firme de Redmond serait déjà en train de préparer sa sortie.

Si le mobile fait partie intégrante de la nouvelle stratégie de Microsoft voulue par Satya Nadella, il n’est pas encore certain que cette vision englobe le marché des smartphones.

Ce constat découle des récentes annonces du patron de Microsoft. En effet, en annonçant la suppression de 14% de ses 127 000 salariés, ce sont quelque 18 000 emplois qui passent à la trappe, dont 12 500 postes de travail liés à la production de smartphones. De fait, Satya Nadella semble vouloir réduire la production d’appareils.

Déjà annoncée, une première conséquence sera l’arrêt de la gamme Nokia X sous Android. Même si le basculement de Nokia X vers Windows Phone est annoncé « immédiat » par Stephen Elop, la réalité de ces licenciements laisse planer un sérieux doute, un doute par exemple confirmé par l’arrêt progressif de la production de téléphones dans l’usine de Hongrie.

On peut également citer Satya Nadella qui parle de l’« amélioration des programmes de Microsoft dans les futurs Nokia », ce qui exclut à priori l’aspect matériel pour se concentrer sur le logiciel dans le but que son système d’exploitation « dépasse ses concurrents que sont Android et iOS ».

Avec tous ces éléments en main, que penser de l’avenir des smartphones chez Microsoft ? A priori une sortie semble se préparer, sauf revirement de dernière minute, ou une autre idée derrière la tête.

ce-microsoft-veut-sortir-du-marche-smartphones
Microsoft : préparation de sa sortie du marché des smartphones

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle : Bruxelles se penche un possible abus de position dominante d’Android
Article suivantInternet : 632 millions d’internautes rien qu’en Chine

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here