Est-ce qu’Apple ne lit « vraiment » pas vos mails ?

C’est en déclarant que « vous n’êtes pas notre produit » que Tim Cook affirme qu’Apple ne lit jamais les mails de ses utilisateurs.

C’est à l’occasion d’une interview, en deux parties, accordée à l’animateur américain Charlie Rose que Tim Cook s’est exprimé au sujet de la protection de la vie privée des utilisateurs, un aspect de l’informatique qui préoccupe de plus en plus de personnes.

C’est sans détour que le patron de la marque à la pomme a répondu que « notre activité ne repose pas sur le fait de détenir des informations sur vous, que vous n’êtes pas notre produit ». En lieu et place des données, Tim Cook explique que ce sont les iPhone, l’Apple Watch, les Mac et les autres iDevices qui sont son gagne-pain.

Se référant aux scandales des écoutes de la NSA, le patron d’Apple ajoute que « nous ne lisons pas vos emails. Nous ne lisons pas vos iMessages », précisant même que « ces informations sont même à l’abri de l’espionnage du gouvernement, car si le gouvernement nous assigne pour obtenir vos iMessages, nous ne sommes pas en mesure de les fournir. C’est chiffré et nous n’avons pas la clé. La porte est fermée », n’oubliant pas de glisser que « Nous ne permettrons jamais que cela se produise ».

En enchainant par « je suis choqué comme beaucoup, car je pense que les gens ont droit à la vie privée », Tim Cook adresse une pique à Google en soulignant que « Suivez l’argent […] si c’est gratuit, alors c’est vous le produit ! ».

Après le scandale des photos de stars dénudées volées sur l’iCloud, la question est tout de même de savoir si la sécurité d’Apple est si bonne que cela, comme le fait de savoir si Apple ne sait « vraiment » pas ce que font ses utilisateurs au moment où toutes les régies publicitaires tentent de cerner au mieux la moindre habitude de tous les internautes.

Apple ne lit jamais vos mails et vos iMessages, selon son PDG

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPanasonic : 20 mégapixels pour le Lumix DMC-CM1
Article suivantSécurité routière : l’inquiétant rapport sur les scootéristes

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here