CEATEC : NTT DoCoMo a présenté des lunettes de traduction automatique

En présentant ses Google Glass, Google a lancé la créativité en matière de ce qui pourrait être fait avec des lunettes intelligentes. Pourquoi ne pas traduire du japonais ?

Les Occidentaux qui se sont rendus au Japon le savent très bien, lire le japonais est plutôt compliqué, même un simple menu. Comment faire ? Grâce à NTT Docomo, le premier opérateur de télécoms japonais, la solution pourrait tout simplement se situer au niveau de lunettes intelligentes.

C’est ce mardi, à l’occasion du salon de l’électronique CEATEC en banlieue de Tokyo, que NTT Docomo va présenter des lunettes capables de traduire le japonais dans plusieurs langues. L’idée est simplement de substituer l’image filmée par une traduction dans une autre langue.

Mais ces lunettes peuvent encore aller plus loin. Grâce à une bague portée à l’index, toutes les surfaces planes et rectangulaires peuvent être assimilées à pavé tactile, l’écran n’existant que dans la réalité des lunettes. Ce qui signifie que pourrait remplacer à l’usage une tablette numérique.

Alors, quelles sont les limites des lunettes intelligentes ? Visiblement aucune… mais on se rend surtout compte qu’elles pourraient parfaitement révolutionner la mobilité de demain…

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 7.0.2 : une mise à jour qui ajoute une nouvelle faille à l’écran de verrouillage
Article suivantGraph Search : Facebook monte en puissance

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here