Cebit : le « Cloud » fait peur

Le salon des technologies de l’information et de la communication (Cebit) sera dominé par les enjeux sécuritaires autour du « cloud computing ».

Ce salon spécialisé se déroule à Hanovre du 6 au mars. Son ouverture officielle par la chancelière Angela Merkel et la présidente du Brésil Dilma Roussef a été l’occasion pour plusieurs orateurs d’évoquer les prochains challenges des technologies de l’information.

C’est ainsi qu’Eric Schmidt, président du conseil d’administration de Google, a vanté les mérites d’internet face à la censure : « 40 pays ont mis en place une censure internet aujourd’hui alors qu’il y en avait que 4 il y a 10 ans ! » a-t-il rappelé en précisant que rien ne peut résister à internet qui, comme l’eau, finit par s’infiltrer partout.

Cette édition est placée sous le signe du « cloud computing » avec une attention toute particulière à la sécurité des données. L’informatique en nuage consiste à travailler avec des données et des applications confiées à Internet et non plus stockées localement sur votre machine.

Ce marché de l’informatique virtuelle est en pleine croissance, mais il suscite encore de nombreuses craintes de la part des particuliers et des PME. Typiquement, l’opérateur allemand Deutsche Telekom table sur une stratégie particulière pour rassurer : offrir un nuage allemand qui est soumis à une législation très stricte.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTechnologie : une enquête sur la confidentialité des téléphones
Article suivantEmploi : 14 millions d’emplois grâce à "cloud computing"

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here