Celebrate every detail : Sony utilise des drones pour filmer des images époustouflantes de feux d’artifice

Sony a lancé la campagne « Celebrate every detail » pour ses téléviseurs. Pour les vues des feux d’artifice, des drones ont été utilisés.

La campagne de publicité « Celebrate every detail » (« Célébrez chaque détail ») que vient de lancer Sony vise à promouvoir la qualité d’image et de son de ses téléviseurs X90C Bravia 4 K Ultra HD TV. Il s’agit de deux spots publicitaires qui seront diffusés au Royaume-Uni entre le 1er octobre et le 22 novembre.

La réalisation de ces spots a été confiée à DDB Germany, une filiale de la société californienne créée par le réalisateur Ben Tricklebank.

Il explique : « L’idée était de prendre une superbe image familière, un feu d’artifice, mais de la montrer d’une tout autre manière, inattendue. La nouvelle pub offre un aperçu du ciel, la beauté d’un feu d’artifice sous la douche couleur à travers une toile de fond noir nuit, pour vraiment exploiter la puissance de visualisation du 4 K ».

Il ajoute : « L’utilisation de drones pour capturer une partie de la séquence était une approche vraiment novatrice et différente. Nous avons senti que cela donnait aux spectateurs une vision complètement différente ».

« Sony est bien connu pour son histoire en matière d’annonces emblématiques. Ce n’est pas différent cette fois. Nous voulions créer quelque chose où les téléspectateurs peuvent vraiment sentir le détail du 4K et faire partie de l’action, même si c’est en haut, dans le ciel. Il s’agit d’une approche différente, mais magnifique par rapport aux pubs que nous avons vu autrefois », a expliqué Mikio Nakazawa, le responsable de Sony Europe.

Avec ces publicités, Sony montre certainement la voie à d’autres publicités qui utiliseront dans un avenir proche des drones pour proposer des images inédites.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentXbox One Elite Bundle : des jeux 20% plus rapides !
Article suivantLa famille Simpson dans LEGO Dimensions !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here