Censure : Vine bannit le porno de son service

À l’instar des réseaux sociaux, le service de vidéos courtes Vine vient d’interdire la publication de contenus explicites, ce qui signifie notamment la censure de la pornographie.

Histoire d’attirer les utilisateurs, tout est autorisé au début. Mais très rapidement, des règles de contenus se mettent en place. Après Facebook, Instagram et Tumblr, c’est donc au tour du service de vidéos courtes Vine d’instaurer le bannissement des contenus explicites.

Alors que les contenus à connotation sexuelle tiennent une bonne place sur ce genre de service, cette censure va bien évidemment à l’encontre des libertés d’expression.

Si l’explication officielle de cette décision fait part d’une volonté de ne pas être à l’origine de tels contenus, la réalité première pourrait être toute autre. En partant du principe qu’Apple applique strictement le même principe de censure, comment ne pas imaginer que Vine n’a pas pris sa décision pour ne pas déplaire à la firme de Cupertino au risque de se faire exclure de l’App Store.

Dès lors, plus que le dictat de la censure, c’est surtout la mainmise des poids lourds du NET et leur ingérence chez tous les diffuseurs de contenus qu’il faut pointer du doigt.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentSFR : enquête de concurrence, 9 mois prévus pour étude
Article suivantInternet : un observatoire de la qualité pointe du doigt la France

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here