CES 2014 : la France connectée s’expose

La France connectée s’expose à l’occasion du CES 2014 de Las Vegas en présentant ce qui pourrait bien devenir la french touch High-Tech.

Toute l’attention high-tech est focalisée cette semaine sur Las Vegas où se déroule actuellement le Consumer Electronics Show 2014 (CES 2014). Vedette attendue de cette édition, les objets connectés sont de la partie avec de nombreux produits français à l’honneur.

Avec de nombreuses nouveautés connectées dans les domaines de la santé et du bien-être, les entreprises françaises semblent s’être conciliées pour proposer ce qui pourrait bien devenir la french touch high-tech.

HapiLabs avait fait grand bruit l’année dernière en présentant Hapifork, sa fourchette connectée pour manger moins vite, c’est le tour de la start-up française, Kolibree, qui a présenté la première brosse à dents reliée à un smartphone. L’idée est de mesurer le temps de brossage, mais aussi la qualité, voire d’alerter automatiquement le dentiste en cas d’apparition d’une carie… Tout cela grâce à une application mobile.

Du côté de Netatmo, c’est un bracelet anti coups de soleil qui est présenté, un appareil qui mesure et calcule l’exposition au soleil maximale pour envoyer des notifications en cas de dépassement.

La startup Smokio propose quant à elle une cigarette électronique connectée.

Pour sa part, la société Parrot privilégie l’aspect ludique en présentant deux engins connectés d’intérieur, un volant et l’autre roulant, pour le plaisir des « grands enfants » que sont les geeks. Le MiniDrone est toujours un quadricoptère qui peut être piloté jusqu’à 50 mètres de distance à l’aide de la fonction Bluetooth de son smartphone, mais affiche une autonomie limitée à 6/7 minutes. Le Jumping Sumo est lui exclusivement terrestre, il se déplace grâce à deux roues situées de chaque côté. Mais ce robot peut également réaliser des sauts de presque un mètre de hauteur grâce à un ressort spécial.

Et on citera encore Withings qui propose un assistant au sommeil connecté qui détecte les mouvements du dormeur afin de diffuser des ambiances sonores apaisantes.

Au final, il est certain que tous ces objets ne sont pas forcément indispensables à notre quotidien, mais ils démontrent néanmoins que « tout » peut être connecté, mais aussi que la France n’est pas à la traine dans ce domaine.

Netatmo : JUNE, le premier bijou qui mesure l’exposition au soleil :

Kolibree : Kolibree, la première brosse à dents connectée à Internet

Withings : Withings Aura, un système intelligent et actif pour le sommeil

Parrot : une déclinaison réduite et une autre roulante de ses robots

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOpen Automotive Alliance : Google crée une alliance ouverte pour l’automobile
Article suivantISS : Orbital Sciences va « enfin » lancer sa capsule Cygnus

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here