CES 2014 : les voitures connectées s’exposent

Cela fait déjà plusieurs années que le High Tech et l’automobile font bon ménage. A l’occasion du CES 2014, on découvre que les voitures connectées vont de plus en plus loin…

Le Consumer Electronic Show (CES) 2014 est l’occasion de découvrir plusieurs innovations en matière d’automobiles connectées avec de nombreux exposants qui présentent leurs nouveautés.

C’est de cette façon que Google présente par exemple son Open Automotive Alliance, une alliance ouverte visant à imposer Android dans les voitures. À l’heure actuelle, General Motors, Honda, Hyundai, Audi et Nvidia ont déjà adhéré au projet de Google.

Du côté de chez Audi, c’est une tablette connectée qui est présentée. Disponible pour certains modèles de la marque, cette tablette permet de consulter des informations techniques du véhicule (consommation, vitesse, etc.) mais offre aussi la possibilité de préparer son itinéraire de navigation ou de visionner des films.

Pour BMW, grâce à un partenariat avec Samsung, c’est la montre connectée Galaxy Gear qui sert de terminal connecté pour différentes fonctionnalités : gérer la climatisation à distance, retrouver son véhicule en activant le klaxon et les phares, etc.

Véritable pièce maitresse des voitures connectées, l’internet embarqué est le véritable enjeu des constructeurs automobiles. C’est ainsi que plusieurs modèles devraient être prochainement équipés en série de la 4G.

Pour finir, mais pas pour tout de suite, l’avenir de l’automobile passera par une certaine intelligence de circulation, par exemple la possibilité de se parquer tout seul, ou de se conduire sans chauffeur… Selon certains professionnels, c’est pour tout bientôt.

Au final, après les AAS, ABS, AFU, AWC, AWD, CVT, DAE, FWD, HDI et autres abréviations du jargon automobile, les futurs acquéreurs de véhicules devront aussi apprendre la terminologie du parfait geek !

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentProjet Normandy : des Nokia sous Android se dévoilent en photos
Article suivantDiskStation Manager : Synology dévoile la version 5.0 bêta

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here