CES 2014 : une migration des PC Windows vers les Chromebook ?

Le CES 2014 a été l’occasion de découvrir toute une nouvelle palette de nouveaux PC sous Windows 8.1, mais a aussi permis de découvrir une sérieuse émergence des Chromebooks.

Est-ce que Windows, respectivement Microsoft, doit avoir peur des Chromebook ? Peut-être pas pour tout de suite, pourtant certains signes ne trompent pas. En effet, le CES 2014 a été l’occasion de découvrir toute une nouvelle palette de nouveaux PC sous Windows 8.1, mais a également permis de découvrir que quasiment tous les constructeurs proposent désormais des Chromebooks.

Alors même que HP, Acer, Dell, Lenovo, LG ou encore Samsung sont les principaux partenaires de Microsoft autour de Windows 8.1, ces mêmes fabricants proposent désormais tous des Chromebook. Le seul à ne pas suivre le mouvement pour le moment est ASUS, mais certaines rumeurs parlent qu’un Chromebook serait aussi en préparation…

La question qui se pose est donc de savoir pourquoi cette migration des PC Windows vers les Chromebook commence à prendre tant d’ampleur. Si le manque de popularité de Windows 8 est en partie responsable de ce phénomène, un autre facteur est purement financier. En effet, à la différence de Microsoft, Google ne fait pas payer de licence Chrome OS aux OEM, ce qui se traduit par un impact significatif sur le prix de l’appareil.

Au final, est-ce que cette migration des PC Windows vers les Chromebook ne serait pas les signes avant-coureurs de la fin de l’hégémonie de Microsoft ?

CES 2014 : presque tous les partenaires de Microsoft proposent des Chromebooks

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe Danemark prolonge l'emprisonnement d'un fondateur de The Pirate Bay
Article suivantYellow Jacket, ou comment transformer son iPhone en arme d’autodéfense

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here