CES 2015 : le marché des wearables doit décoller cette année

À l’occasion du CES 2015, IDATE publie un rapport qui annonce que le marché des wearables doit décoller cette année.

Avec un peu plus de 20 millions de wearables vendus en 2014, le marché des montres, lunettes, etc. connectés est encore à ses balbutiements. C’est en 2015 que ce marché devrait prendre son envol, c’est en tout cas ce qu’estime IDATE.

IDATE publie en effet que ce seront 123 millions de wearables qui devraient être vendus en 2018, soit une croissance annuelle moyenne des ventes de 70%.

Dès 2015, IDATE considère que les montres connectées représenteront à elles seules plus de la moitié des wearables écoulés, grâce à l’arrivée à maturité du marché, mais aussi au lancement de l’Apple Watch. Il est même prévu que les smartwatchs représentent jusqu’à 65% du marché des wearables à l’horizon 2018.

Alors que le prix des lunettes connectées est pour le moment encore rédhibitoire, celles-ci devraient tout de même représenter environ 18% du marché.

Au fil du temps, les principales fonctionnalités des bracelets connectés seront intégrées aux smartphones et smartwatchs, ce qui fait dire à IDATE que la représentation de ce segment devrait diminuer à partir de 2017.

L’IDATE estime également que le volume global des équipements électroniques grand public devrait passer de 2,4 milliards d’unités en 2014 à 3,6 milliards en 2018, un marché qui englobe également les smartphones, les tablettes et les consoles portables.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCES 2015 : les marques allemandes détrônent les Coréennes
Article suivantSamsung perd encore des plumes sur le marché des smartphones

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here