CES 2015 : Nous savons enfin ce qui succédera aux smartphones

Le Consumer Electronics Show de Las Vegas est la grande messe de l’électronique grand public, un rendez-vous qui laisse transparaitre ce qui succédera aux smartphones.

Cela fait près de dix ans que la high-tech est symbolisée par les smartphones, des appareils qui ont progressivement envahi notre quotidien au point de changer nos habitudes. Bien que ces appareils mobiles vont encore rester d’actualité pendant de très nombreuses années, ce sont d’autres technologies qui devraient désormais émergés pour supplanter les smartphones en termes d’innovation technologique.

En tant que vitrine de la high-tech actuelle et future, l’édition 2015 du Consumer Electronics Show de Las Vegas est un parfait exemple du futur technologique qui nous guette. C’est ainsi que nous allons devoir apprivoiser deux nouveaux acronymes : IDO et ADAS, des termes qui vont devenir incontournables dans un avenir très proche.

En effet, même si ce CES 2015 est l’occasion de (re)découvrir des smartphones, des téléviseurs ou autres, les deux tendances fortes qui se dessinent sont celles de l’internet des objets (IDO) et de Advanced Driver Assistance Systems (ADAS). Clairement, ce sont les deux directions vers lesquelles les start-ups se dirigent, mais aussi surtout les grands groupes.

Alors qu’un smartphone peut être un appareil clairement défini, ce n’est pas du tout le cas de l’internet des objets. En découvrant des montres, bracelets, machines à café, brosse à dents, seringue, réfrigérateur, machine à laver, etc. connectés, l’IDO s’apparente plus à une nébuleuse où pratiquement tout peut être connecté.

Pour comprendre que la tendance forte est l’IDO est non pas la smartwatch u n’importe quel autre objet, il faut appréhender ce marché dans sa totalité, comprendre ce qui se passe dans les travées du CES de Las Vegas.

Premier indice. Dans leur discours, les CEO d’Intel, Nvidia ou autres ont bien évidemment présenté leurs nouveaux produits, que cela soit le SoC Curie ou la puce Tegra X1. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’ils n’ont pas essayé de vendre ces produits au grand public, mais aux fabricants de gadgets électroniques.

Eh oui, le marché des IDO s’annonce colossal selon toutes les prévisions, est chacun tente de s’accaparer un morceau du gâteau en plaçant ses pions non pas sur un produit, mais sur tout le marché. C’est par exemple pour cette raison que la présentation d’Intel est apparue si décousue en présentant Curie, mais en abordant aussi les vêtements connectés, les drones, etc., car elle ciblait tous les objets connectés par l’exemple.

Dans le même ordre d’idée, tout le monde s’interrogeait sur la puissance de calcul annoncée par Nvidia pour sa nouvelle puce Tegra X1. Oui, elle boosterait considérablement les performances des smartphones et tablettes, mais elle pourrait tout autant s’adresser à d’autres marchés, comme celui de l’automobile, des drones, etc. bref de l’internet des objets.

Second indice. Loin de Las Vegas, on peut inclure dans cette réflexion le fait que Samsung ait racheté SmartThings, Google en ait fait de même avec Nest, ou qu’Apple propose son HomeKit. D’accord, c’est de la domotique… mais pas tant que cela. Ce sont avant tout des objets connectés.

Troisième indice. Même les voitures deviennent connectées, l’instar du concept-car futuriste dévoilé par Mercedes. En intégrant une puce Tegra X1 dans son supercar Coupé, Renovo démontre bien que l’automobile est devenue un objet connecté au même titre qu’un autre. Mais avec l’avènement des voitures autonomes, c’est une autre révolution qui nous guette, celle de l’Advanced Driver Assistance Systems (ADAS), une intelligence embarquée qui va bouleverser nos habitudes en matière de conduite.

Quatrième indice. En mettant toutes ces pièces de puzzles côte à côte, on comprend mieux les stratégies d’Apple et Google qui déclinent leurs systèmes d’exploitation mobiles dans différentes version pour cibler différents marchés, on ne voit pas en fait que c’est une part du juteux gâteau des objets connectés que chacun vise à s’accaparer. En effet, que cela soit CarPlay, HomeKit ou HealthKit l’idée d’Apple est qu’un maximum d’objets utilise ou soit compatibles avec iOS, avec son écosystème. Une réflexion qui est parfaitement similaire chez Google.

C’est pour cette raison que l’IDO sera clairement le successeur des smartphones en termes d’innovation de la technologie. L’ADAS sera une tendance toute aussi forte car elle va totalement chambouler nos habitudes en matière de mobilité automobile.

nvidia2_2040.0

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBill Gates n’hésite pas à boire de l’eau obtenue à partir de matières fécales
Article suivantLe PDG de Monster s’est fait duper par Beats Electronics

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here