CES : Intel fait son show à Las Vegas

C’est à Las Vegas, à l’occasion du CES 2015, qu’Intel a décidé de faire son show pour présenter les efforts actuels du groupe.

C’est mardi, dans le cadre du salon Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, que Brian Krzanich, le CEO d’Intel, s’est exprimé à l’occasion d’une keynote.

Le contenu de cette présentation a été particulièrement décousu avec l’annonce d’un plan quinquennal de 300 millions consacré à l’éducation des mathématiques, l’engagement de plus de femmes et de plus de personnes issues des minorités.

Bien que pas très technologique, cette annonce vise à effacer la polémique de l’année dernière dans laquelle était empêtré Intel, la gamergate qui dénonçait le comportement sexiste de la plupart des entreprises de la Silicon Valley. Alors que seulement un quart de ses effectifs sont des femmes et 12% des personnes d’origine hispanique ou afro-américaine, Intel annonce son objectif d’atteindre une pleine représentation des femmes et des minorités dans sa main-d’œuvre en 2020.

La conférence d’Intel a tout de même été plus technique, notamment avec la présentation de Curie, un nouveau SoC de la taille d’un bouton, une puce spécialement dédiée aux vêtements intelligents. Disponible au courant de l’année 2015, Curie embarque les dernières technologies de la ligne Quak d’Intel, ainsi que de la connectivité Bluetooth. Alors que les puces Intel n’ont pour le moment pas encore réussi à véritablement percer dans le monde des objets connectés, cette initiative vise à se repositionner sur ce créneau. C’est ainsi que Brian Krzanich déclare au sujet de Curie : « Avec ce produit, ils peuvent proposer des wearables avec différents facteurs de forme, des bagues, sacs, bracelets, pendentifs, et même des boutons pour les vestes ».

Le CEO d’Intel évoque dans son discours tous les efforts entrepris dans les vêtements intelligents et autres gadgets connectés en soulignant sa volonté que son groupe alimente la croissance de ce marché. Dans ce contexte, il cite notamment sa collaboration avec Oakley dans le but de lancer un gadget connecté pour les athlètes, une collaboration qui s’inscrit dans le partenariat conclu entre Intel et Luxottica, le leader mondial des lunettes.

Brian Krzanich a également dévoilé Nixie, un drone qui se porte au poignet et qui peut bien évidemment aussi voler. Cet objet volant a remporté un concours informatique parrainé par Intel.

Alors qu’Intel a raté le virage des puces pour smartphones et tablettes et tente tant bien que mal de refaire son retard, Brian Krzanich a souligné son intention de ne pas rater la coche pour les futures tendances technologiques.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTemps : il y a plus important que le la seconde intercalaire
Article suivantFirefox OS compte s’inviter sur le marché des objets connectés

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here