Champ magnétique terrestre : Swarm pour répondre aux différentes questions

Cela fait plus de 2000 ans que la boussole a été inventée en Chine, une application concrète du champ magnétique terrestre. Pourtant, ce phénomène reste encore mal connu et c’est pour cette raison que la mission Swarm va prochainement commencer.

La mission Swarm se compose de trois satellites, des satellites de 470 kg chacun qui seront mis en orbite le 22 novembre prochain par une fusée Rockot qui sera lancée depuis la base de Plessetsk, en Russie. Ces trois satellites auront pour mission d’étudier le champ magnétique terrestre.

Alors que cela fait plus de 2000 ans que la boussole a été inventée en Chine, une application concrète du champ magnétique terrestre, de nombreuses questions restent encore ouvertes sur ce phénomène complexe et fluctuant. Si on sait que sa source principale est située à 3000 km sous nos pieds, dans le noyau de fer et de nickel en fusion, il est aussi influencé par d’autres sources beaucoup plus faibles, comme des roches aimantées ou encore certaines couches de l’atmosphère électriquement chargée, par exemple l’ionosphère et la magnétosphère.

Grâce aux données collectées, au minimum sur quatre ans, les chercheurs européens comptent comprendre plusieurs phénomènes comme, par exemple, l’anomalie de l’atlantique sud, une zone située au-dessus du Brésil où le bouclier magnétique de la Terre est « naturellement » affaibli.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker