Changement de nom pour le petit roadster Mercedes : de SLK, il devient SLC

Afin de donner de la cohérence et de la clarté à la désignation de ses modèles, Mercedes a entrepris un changement d’appellation de sa gamme. C’est au tour du roadster SLK de devenir SLC, non sans une petite remise à niveau.

Mercedes continue sa mise à jour des noms de ses modèles. C’est le petit roadster à toit rigide SLK qui est désormais rebaptisé SLC. Ce changement de désignation s’inscrit dans la volonté du constructeur de donner de la cohérence et de la clarté aux appellations de ses modèles. Il faut s’y faire.

Le petit roadster à toit rigide SLC fera ses débuts publics lors du salon de Detroit, en janvier prochain. D’ici là, le modèle se dévoile déjà.

Alors qu’il a été lancé il y a déjà 20 ans, la version actuelle date de 2011. Elle va laisser sa place à une nouvelle version l’année prochaine. Esthétiquement parlant, pas de grands changements. Comme c’est souvent le cas chez Mercedes, les modifications sont subtiles, comme la face avant qui se verticalise, la calandre qui adopte la nouvelle grille diamant, des retouches aérodynamiques au niveau des boucliers. L’habitacle se veut bien évidemment connecté. Il a droit à un nouvel écran couleur de 7 pouces.

Les principales modifications, outre le changement de dénomination, sont à chercher sous le capot. Comme les autres modèles de la marque, la SLC a droit à un downsizing pour contribuer aux efforts de réduction des émissions de CO2. Les motorisations sont ainsi majoritairement des 4-cylindres.

La SLC 180 équipée d’un 1,6 litre essence de 156 chevaux assurera l’entrée de gamme. Avec la SLC 200 dotée d’un 2 litres de 184 chevaux, ce sont les deux seuls modèles à avoir droit de série à une boîte manuelle à 6 rapports. Les autres versions reçoivent de série une boîte automatique 9G Tronic à neuf rapports. La SLC 300, avec son moteur 2 litres à injection directe d’une puissance de 245 chevaux comble un trou dans la gamme précédente. Les versions 3,5 V6 et V8 AMG disparaissent par contre. Le haut de gamme est assuré par la AMG SLC 43 équipée d’un V6 3 litres biturbo d’une puissance de 367 chevaux.

Il ne faut pas non plus oublier les nombreux équipements de sécurité et d’agrément proposés en série, hérités de la Classe C. Il s’agit par exemple de l’Active Brake Assist, de l’éclairage LED Intelligent Light System ou du Park Assist Parktronic. Pour finir, à l’intention des plus sportifs, Mercedes propose en option un pack dynamique comprenant notamment un châssis surbaissé de 10 mm, des amortisseurs adaptatifs et des réglages de la direction plus sportives.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUn dinosaure inconnu, à voile dorsale, a été découvert en Espagne
Article suivantBlocage de 48 heures de WhatsApp au Brésil pour ne pas avoir voulu coopérer

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here