Changements climatiques : hécatombe chez les chevreuils

Si on est conscient des changements climatiques en cours, on se préoccupe surtout de leurs impacts sur l’être humain. Pourtant, les animaux en souffrent aussi, comme les chevreuils.

Les changements climatiques que nous vivons actuellement se traduisent notamment par un décalage des saisons. Si ces changements affectent notre vie à nous les humains, ils affectent tout autant les animaux.

Incapable d’adapter aux évolutions du climat en forêt, le CNRS tire la sonnette d’alarme au sujet de l’explosion du taux de mortalité chez les chevreuils, notamment chez les faons. Dans son communiqué, il est par exemple dit que « Les changements climatiques modifient les cycles de vie de nombreux végétaux et animaux. Si certaines espèces s’adaptent au décalage grâce à l’abondance de leurs ressources nutritives et d’autres non. C’est le cas du chevreuil des forêts dont la période de mise bas n’a pas changé entre 1985 et 2011 ».

Alors que l’avancée du printemps n’a pas cessé depuis 27 ans, cette incapacité à pouvoir régler la période des naissances sur le pic printanier des ressources végétales fait que les chevreuils subissent une mortalité juvénile accrue par manque de nourriture, ce qui conduit à une diminution de leur population.

Si la situation n’est pour le moment pas dramatique, cette avancée continuelle du printemps pourrait néanmoins mettre en péril les écosystèmes forestiers, donc également faire décliner le nombre de chevreuils.

Changement climatique : le taux de mortalité des chevreuils explose
Changement climatique : le taux de mortalité des chevreuils explose

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGmail pour Android : une nouvelle version en approche
Article suivantTélécharger Google Chrome pour Windows !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here